Les différentes techniques de peintures

Les différentes techniques de peintures

Conseils 25/08/2020

Notre univers Beaux-Arts vous propose les plus grandes marques du marché dans le but de couvrir la majorité des techniques du domaine artistique. Vous y retrouverez les meilleurs produits pour réaliser vos plus belles œuvres.

Notre univers Beaux-Arts vous propose les plus grandes marques du marché dans le but de couvrir la majorité des techniques du domaine artistique. Vous y retrouverez les meilleurs produits pour réaliser vos plus belles œuvres, et un espace d’encadrement sur mesure pour les sublimer à la perfection.

 

Voici un petit retour sur les différentes techniques de peinture.

 

Techniques à base d’eau

 

L’aquarelle

Cette technique utilise des pigments finement broyés avec de l’eau gommée. Elle est souvent pratiquée sur un support papier légèrement épais mais peut également être utilisée sur la soie !

Principal avantage :

L’aquarelle a l’avantage de ne pas être salissante. Elle ne laisse pas autant de taches que la gouache par exemple. Aussi, les bavures commises au cours de son application peuvent facilement être nettoyées à l’eau.

Principal inconvénient :

Le blanc n’existe pas, il vaut mieux bien maîtriser le mélange des couleurs (pour les jeux de lumières)

Les pinceaux

Pinceaux qui retiennent bien l’eau. Les brosses plates pour les grandes surfaces et des pointes fines pour les détails seront l’idéal.

 

La gouache

Cette peinture à l’eau gommée, comme l’aquarelle, demeure couvrante et opaque. Le liant ou le solvant utilisé pour cette technique reste l’eau gommée (gomme arabique) et se dilue à l’eau, on l’appel donc « peinture à la détrempe ».

Principal avantage :

Elle se mélange facilement avec d’autres médiums ou colorants solubles dans l’eau même séchée, la gouache remélangée à l’eau peut à nouveau servir tant qu’elle n’est pas vernie, on peut la retravailler même des années après ! Sa tenue n’en est pas altérée, elle présente même une meilleure résistance au temps et aux UV que les peintures à l’huile.

Principal inconvénient :

Certains pigments demeurent toxique et polluant, il convient donc d’éviter d’utiliser la gouache sur la peau !

Les pinceaux

Tous types de pinceaux (naturelles ou synthétiques) peuvent convenir selon le motif (épais ou fins).

 

  La Tempera

Le terme « tempera » est tirée du latin qui veut dire mélanger la peinture à l‘eau avec l’oeuf comme liant.

Principal avantage :

Technique la plus solide. Une fois sèche, elle ne se dissout ni l’eau ni à la térébenthine ni à l’alcool.

Principal inconvénient :

L’oeuf la rend très sensible à l’humidité et aux moisissures

 

 La peinture acrylique

La peinture acrylique est une technique picturale et utilise des pigments mélangés à des résines synthétiques. Elle se dilue à l’eau.

Principal  avantage :

Les mélanges sont faciles à préparer et facile d’application

Principal inconvénient :

Déconseillée pour les artistes qui souhaitent prendre leur temps, le séchage reste rapide.

Les pinceaux :

Tous types de pinceaux (naturelles ou synthétiques) peuvent convenir selon le motif (épais ou fins).

 

 La peinture à bombe aérosol

Cette peinture à l’acrylique est un spray à dispositif mécanique permettant de vaporiser un liquide en fines gouttelettes (aérosol). Souvent marginalisée par les graffitis, leurs œuvres deviennent de plus en plus reconnues.

Principal avantage :

Elle peut s’utiliser sur tous supports (carton, toile, bois, terre cuite, métal et plastique) avec une bonne résistance aux agressions de pluie, de la lumière et des solvants organiques

Principal inconvénient :

Odeur toxique (masque recommandé)

 

 L’encre

Souvent utilisée dans l’art chinois, dessin, l’écriture, la calligraphie, les tatouages, la décoration, elle peut être mélangée à l’aquarelle.

Principal avantage :

Le temps n’a pas de prise sur elle, si l’encre offre une grande qualité, leurs éclats défient les siècles !

Principal inconvénient :

Evitez les endroits humides

Les pinceaux :

Pinceaux à polis naturels et surtout comme l’aquarelle, des pinceaux qui possèdent un bon pouvoir d’absorption. La taille s’évalue en fonction du motif (gros ou fin).

Technique à base d’huile

 La peinture à l’huile

Cette technique picturale utilise des pigments et de l’huile siccative (le liant ou véhicule). Elle permet d’obtenir une pâte plus ou moins épaisse et grasse. Cette pâte s’applique à l’aide de brosses sur un châssis ou marouflée sur un panneau rigide. On peut utiliser d’autres supports : le carton ou le bois.

Plusieurs types de diluants et de médiums à peindre sont utilisés pour en faciliter l’application ou modifier sa texture.

Principal avantage :

Idéal si l’on aime prendre le temps de mélanger ses couleurs, de récupérer une erreur et de retravailler son motif pendant plusieurs jours

Principal inconvénient :

Odeur plus forte que la peinture acrylique

Les pinceaux

Tous types de pinceaux (naturelles ou synthétiques) peuvent convenir selon le motif (épais ou fins).

 

                                   Technique à base de cire

Peinture encaustique

Elle adopte des couleurs délayées dans la cire fondue, c’est-à-dire utilisant la cire d’abeille comme liant. Cette pâte est employée à chaud. Les supports utilisés sont le bois, la toile, pierre, plâtre.

Comme la détrempe, elle s’exploite en glacis transparents successifs.

Principal avantage :

Résiste au temps voir des siècles !

Principal inconvénient :

Ne pas oublier de vernir, les couleurs ternissent

Les pinceaux

Pinceaux à poils naturels (chèvre, marte) et les couteaux à peindre.

 

Technique à base différentes

 Le pastel

Le pastel est un bâtonnet de couleur employé en dessin ou peinture. Composé de pigments, d’une charge et d’un liant ; on observe deux types de pastels : les pastels secs (tendres et durs) et les pastels gras (à l’huile ou à la cire).

Principal avantage :

Permet un trait proche du crayon

Principal inconvénient :

Le pastel ne permet pas d’effectuer soi-même les mélanges de façon illimité (comme la gouache, l’acrylique ou l’huile…)